© 2018 Association MOHO

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black LinkedIn Icon

Créé avec wix.com

HORACE...

Le point de départ de notre projet se trouve dans la première tragédie régulière française, signée par Pierre Corneille en 1641 et inspirée de l'Histoire romaine de Tite-Live. Celui-ci relate la victoire d'Horace, vainqueur de Rome et meurtrier de sa sœur. Corneille, alors avocat, reprend cette histoire et consacre le cinquième et dernier acte de sa pièce au procès d'Horace, intenté par Valère demandant : "qu'il triomphe en vainqueur et périsse en coupable". 

A partir de la tragédie Horace de Pierre Corneille, nous nous proposons de travailler aux liens qui existent entre Théâtre et Justice. En effet, la racine grecque Krinein (séparer, choisir), est à l'origine de deux termes, ou plutôt deux figures, composant le cœur de notre projet. Car Kritein nous offre Kritês (le juge) et Hupokritês (le comédien). Les questions "Comment juger Horace ?" ou "Comment le jouer ?" finalement, reposent sur la même démarche cognitive, celle que la philosophie nomme "interprétation".

Régis Cayrol, Président de la cour d’Assises de la cour d’Appel de Montpellier, présidera le procès d'Horace tel qu'il se tiendrait aujourd'hui avec les mêmes chefs d'inculpation.

De l'alexandrin classique au dilemme cornélien, nous parlerons de notre soif de justice, de nos barrières morales, du regard que nous portons aux victimes et du redoutable instant où nous croyons nous reconnaître dans le coupable que nous accusons...

L'équipe
Pierre Corneille,
Poème dramatique

Pierre Corneille a suivi des études de droit et occupé un office d’avocat, à Rouen, avant de se tourner vers le Théâtre.

Cette formation juridique est perceptible dans la truculence de sa langue, et dans le goût certain qu’il porte à l’articulation politique/juridique dans bon nombre de ses tragédies. Horace, première tragédie régulière écrite en 1641, est à ce propos exemplaire. Corneille consacre le dernier Acte au procès d’Horace et donne à voir, par ce biais, la naissance d’un état de droit.

Au plateau
Virginie Bertran (Avocate)
Emeline Blanc (Comédienne)
Sarah Frassanito (Comédienne)
Tamaris Füstenheim (Eleve Avocate)
Régis Cayrol (Magistrat)
Félix Rudel (Comédien)
Didier Taudière (Comédien)
Jules Tricard (Comédien)
Clara Vidal (Comédienne)
Vidéo : Fabio Coelho
Lumières : Emmanuel Gaudillière
Assistant à la mise en scène : Cyprien Deve
Marie Reverdy,
Dramaturgie / Mise en scène

Marie Reverdy est dramaturge, elle travaille auprès de plusieurs compagnies de théâtre et de danse, à Montpellier, Toulouse et Marseille. Elle enseigne la dramaturgie à l’Université Paul Valéry – Montpellier 3.

 

Régis Cayrol,
Présidence

Ancien commissaire de police devenu juge, Régis Cayrol partage sa vie entre justice et culture. Il est à la fois Président de la cour d’assises de la cour d’appel de Montpellier, et Président de la scène nationale Le-Cratère-Théâtre d’Alès.

Dans ce projet, Régis Cayrol jouera son propre rôle, celui de Président de la cour d'Assises. Il incarnera également le roi Tulle, rendant la justice à la fin de la pièce originelle.

 
N'hésitez pas à nous contacter
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now